Quelle est la composition patrimoniale des ménages en France?

5 février 2019

Quelle est la composition patrimoniale des ménages en France?

5 février 2019
Le cabinet de conseil en gestion de patrimoine legalfi Trinity vous présente la nature et la composition du patrimoine des ménages résidant en France.

Chaque année, l’Insee réalise des statistiques et des études économiques. L’institut a récemment publié un rapport portant sur la composition et le type de patrimoine des ménages résidant en France. Le constat qui en ressort est très intéressant, et témoigne d’une adaptation des ménages à un environnement en constante évolution.

De 2015 à 2018, le patrimoine des ménages français a légèrement diminué, tandis que le patrimoine professionnel est resté stable. Au début de l’année 2018, 92,9% des foyers possédaient au minimum un patrimoine immobilier, financier ou professionnel. Cette statistique comprend notamment les ménages qui ne disposent uniquement de supports bancaires tels que le Livret A.

Parmi eux, 88,3% possèdent au moins un actif financier, 61,7% possèdent un bien immobilier, et 14,8% disposent d’actifs professionnels. En outre, on observe qu’une part importante des ménages (57,5%), détiennent au moins un actif immobilier et un actif financier, tandis que seulement 12% des foyers possèdent un patrimoine financier, immobilier et professionnel.

Les placements bancaires.

Si on segmente le type de patrimoine des ménages français, on observe que 83,4% d’entre eux disposent d’un livret d’épargne avec un attrait particulier pour le Livret A, puisque 72,8% des ménages en possédaient un en 2018. D’autres livrets tels que le Livret de développement durable et solidaire (34,6%) ou encore le livret d’épargne populaire (18,4%) sont utilisés, mais leurs souscriptions dépendent largement de la catégorie socioprofessionnelle des foyers. Bien que ces supports soient fortement plébiscités par les ménages français, on observe une diminution de la détention de ces produits depuis trois ans, en raison de la baisse de leurs taux d’intérêts. En effet, ces supports de placement génèrent depuis 2017 des taux de rendements réels négatifs puisque l’inflation est plus élevée que leur rendement établi à 0,75%.

Le taux de détention des produits d’épargne logement est quant à lui en progression depuis 2010, mais est uniquement soutenu par le PEL qui progresse depuis 2010, tandis que le nombre de CEL diminue depuis 2004 en raison de taux de rendement moins attractifs. Au début de l’année 2018, un foyer sur trois disposait d’au moins un produit d’épargne logement (59% de PEL, 17% de CEL, et 24% des deux livrets). Ces produits sont évidemment très plébiscités par les ménages en couple, et surtout ceux de moins de 30 ans puisque quasiment 50% d’entre eux en possèdent afin de réaliser leur achat de résidence principale. Il faut ajouter que bien souvent le PEL est détourné de sa mission première pour devenir un produit d’épargne court terme classique, il est devenu le plan sécurisé offrant le meilleur rendement.

Les placements financiers.

Au sein des placements financiers, l’assurance vie est également très appréciée puisque 39% des ménages en possédaient au moins une en 2018. Cette part est en progression depuis 2010 et est plus importante chez les ménages les plus âgés. Depuis 2015, ce sont les contrats multisupports (fonds euros et investissements à risque) qui ont permis au taux de détention de l’assurance vie de progresser. Auparavant, les contrats d’assurance vie monosupport (fonds euros uniquement) avaient porté cette progression, notamment en raison de taux d’intérêts plus élevés. Les contrats monosupport restent néanmoins les plus plébiscités puisqu’ils représentent 63,5% des contrats d’assurance vie.

En revanche, l’intérêt pour les valeurs mobilières semble s’effriter puisque leur taux de détention est passé de 24,2% en 2004 à 15,6% en 2018. Cette baisse est en partie explicable par la variable risque, mais aussi par des épisodes tels que la crise de 2008 ou les performances de l’année 2018. Ainsi, seulement 9% des ménages français disposaient d’un compte titre au début de l’année dernière, la proportion de PEA détenus s’avérant elle aussi être faible. Le rapport de ces produits à la catégorie socioprofessionnelle dans ce contexte est également manifeste puisque parmi les détenteurs de valeurs mobilières, 27,6% sont cadres, et 31,9% travaillent en profession libérale.

Le patrimoine immobilier.

En ce qui concerne le patrimoine immobilier, 61,7% des foyers étaient détenteurs de leur résidence principale ou d’un autre logement début 2018, et cette proportion reste relativement stable sur les vingt dernières années. Au sein des détenteurs d’un patrimoine immobilier, 57,8% des ménages sont propriétaires de leur résidence principale, tandis que 17,5% sont propriétaires d’un autre logement. Paradoxalement, la part des propriétaires trentenaires et de moins de trente ans s’accroit depuis 2010, pendant que celle des quinquagénaires et sexagénaires diminue.

Le patrimoine professionnel.

Enfin, la proportion des ménages disposant d’un patrimoine professionnel reste relativement stable depuis 2010 avec 14,8% des ménages détenteurs de ce type de patrimoine en 2018. Parmi eux, 80% exercent une profession indépendante. Ainsi, 92,5% des ménages dont la personne de référence est un agriculteur disposent d’un patrimoine professionnel, 78,3% lorsque cette personne est un artisan, un commerçant ou un chef d’entreprise, et 62,3% quand elle occupe une profession libérale.

Vous connaissez désormais la composition du patrimoine des ménages français, dont la part évolue principalement en fonction de sa nature. Il convient de rappeler qu’il n’existe pas d’idéal type, mais que la constitution et la gestion d’un patrimoine personnel ou professionnel dépend du profil et des objectifs de son détenteur. Dans ce contexte, le cabinet en gestion de patrimoine legalfi Trinity peut vous accompagner afin de réaliser des projets en accord avec vos attentes.

1
bureaux de réception
1
années d'expériences cumulées
1
M€ de patrimoine conseillé