L'impact du prélèvement à la source sur la fiscalité des revenus fonciers

12 janvier 2019

L'impact du prélèvement à la source sur la fiscalité des revenus fonciers

12 janvier 2019
Le cabinet de conseil en gestion de patrimoine legalfi Trinity vous éclaire sur la manière dont vos revenus fonciers seront imposés avec le dispositif de prélèvement à la source.

Le prélèvement à la source entre en vigueur dès ce début d’année, et le salaire lié à votre activité professionnelle sera directement prélevé par votre employeur. Néanmoins, le fonctionnement du prélèvement à la source dépend de la nature de vos revenus, et nous allons vous présenter en complément de notre article précédent la manière dont vos revenus fonciers seront imposés.

L’imposition de vos revenus fonciers se fera par acompte qui s’appliqueront de façon mensuelle, ou trimestrielle si vous en faites la demande. La première échéance est prévue au 15 janvier 2019 pour les acomptes mensuels, et au 15 février 2019 pour les acomptes trimestriels. Pour votre imposition du mois de janvier à aout 2019, l’administration fiscale se basera sur la déclaration de 2018, portant sur vos revenus de 2017. Elle utilisera ensuite la base de vos revenus de 2018, déclarés en mai 2019 pour la période allant de septembre à décembre 2019.

Dans le cas où votre immobilier locatif serait resté vide par suite du départ de votre locataire, il vous est possible d’ajuster votre acompte en signalant un changement de situation sur votre compte en ligne. La baisse du prélèvement doit néanmoins être supérieure à 10% pour que votre acompte soit régularisé. Dans le cas contraire, le réajustement aura lieu après la déclaration annuelle de vos revenus.

Si vous avez réalisé un déficit foncier en 2017, vous n’aurez aucun acompte à payer pour la période allant de janvier à aout 2019. Vous recommencerez à verser des acomptes dès septembre 2019, au titre de votre déclaration de mai 2019, basée sur vos revenus de 2018. Il est d’ailleurs important de rappeler que les déficits fonciers inférieurs à 10 700€ seront perdus en 2018.

Les travaux réalisés en 2018 seront bel et bien déductibles de vos revenus fonciers, mais n’auront aucun impact fiscal en raison du dispositif d’année blanche. Comme il serait venu à l’esprit de nombreuses personnes de reporter les travaux de 2018 à 2019 pour profiter d’une déductibilité totale, l’administration fiscale a mis en place un dispositif visant à freiner les éventuels reports. Ainsi, il ne vous sera possible de déduire que 50% des travaux réalisés en 2018, et 50% des travaux réalisés en 2019. Les travaux « d’urgence » restent cependant en dehors du champ de ce dispositif et peuvent être déduits à 100%.

Il serait donc préférable d’attendre 2020 pour réaliser des travaux, sauf dans le cas où vous avez généré un déficit reportable supérieur à 10 700€ ou autre cas particlier.

Si vous disposez d'un patrimoine immobilier et que vous souhaitez l'optimiser, que ce soit en terme d'utilisation, de fiscalité, ou encore de structuration, sachez que le cabinet de conseil en gestion de patrimoine legalfi Trinity dispose des compétences nécéssaires pour répondre à ces problématiques.

1
bureaux de réception
1
années d'expériences cumulées
1
M€ de patrimoine conseillé